• Facebook Social Icon
  • w-tbird
  • w-flickr

 Un fantôme de potentiels, l’ombre d’un multiple indéfini, un monstre imaginaire hurlant d’inexistence. Mes images ne sont plus leur reflet, ce sont des balises qui dessinnent les contours d'une oeuvre plus ample et plus lourde.  Mon médium privilégié, l’infinité des possibles, ma technique, la diversion comme accomplissement, mon sujet, l’expérience terrestre. L’existence est un objet d’étude, un jeu cruel dont les règles divaguent continuellement vers l'ailleurs. L’identité, c’est la performance protéiforme qui voudrait se soustraire à l’énigme de l’absolu. L’autoportrait, c’est encore le cosmos qui se roule sur lui-même jusqu’à l’asphyxie totale de tous les pores de la peau, jusqu’à la réinvention. Mon travail n’est pas un travail, c’est le rêve volé qui attire la matière en revêtant le masque des dernières heures humaines. Le masque s’effrite dans le cagnard ardent et laisse entrevoir un œil, immense, vieux des ères glacières, ahurie de voir ses mains encore renouvelées agir tâtonnantes dans la glaise ruisselante.

 

« Obsessionniste, particuliste, équationniste, pulsionniste, autocréationiste, fusioniste, confusionniste, perversioniste, interministe, piégiste, transcendentiste, furiste, solutioniste, néogoliste, absolutiste»

Follow me on Flicker